Le FIV ou sida du chat

Qu’est-ce que le FIV ou le sida du chat ?

Le FIV (Feline Immunodefiency Virus) ou sida du chat est une maladie méconnue encore de nombreuses personnes, pourtant le syndrome d’immunodéficience est une maladie virale grave. Cette maladie rend le chat plus vulnérable aux infections et aux maladies (comme le SIDA pour les Hommes). Il n’est ni transmissible aux humains ni aux autres races. 

 

Evolution et symptômes de la maladie

La maladie met généralement entre 4 et 6 semaine à se développer, mais le chat peut vivre avec le FIV et ne contracter aucun symptôme avant un long moment. La maladie peut se contracter en plusieurs étapes : 

  • Durant la première phase le chat va avoir une fièvre modérée et une baisse de taux de globule blanc (qui permet à son corps de se défendre face aux infections par exemple). Cette étape passe souvent inaperçu et le “propriétaire” du chat ne s’en rend souvent pas compte. 
  • Ensuite, malgré le fait que le chat ait contracté la maladie, il peut vivre plusieurs années sans symptômes. Par contre, le chat peut contaminer d’autres chats. 
  • Si la maladie finit par se réveiller alors le chat va commencer à tomber malade. C’est à ce moment que ses défenses immunitaires diminuent fortement, il devient alors très sensibles à tous les microbes. A partir de ce moment, il contracte de nombreuses maladies dites “opportunistes”, c’est-à-dire qu’elles vont profiter du FIV pour contaminer le chat. Toutes ces maladies ont souvent les mêmes effets sur les chats : une perte de poids plus ou moins importante, une certaine léthargie, de la fièvre, de la gingivite et des stomatites. De plus, lorsqu’un chat contracte le FIV il a plus de chance d’attraper des maladies intestinales, respiratoires, oculaires, cutanées ou encore neurologique. 

 

Transmission du virus

Le FIV ou sida du chat est présent dans le sang du chat et sa salive. Pour contracter le virus il en faut une dose assez importante, c’est pour cela que la transmission ne se fait pas facilement. Le mode de contamination le plus fréquent est la morsure, le virus présent dans la salive du chat contaminé atteint alors le sang de l’autre chat. C’est notamment pour cette raison que les mâles qui se battent plus souvent ont plus de chance de se faire contaminer. Le deuxième moyen de contamination est durant une toilette (notamment durant un toilettage commun) ou léchage. 

 

Prévention et traitement de la maladie

Il n’existe aucun traitement pour soigner le FIV, le seul conseil qu’on peut vous donner c’est de limiter au maximum les contacts entre un chat contaminé et un chat sain. Néanmoins, la cohabitation est possible entre un chat malade et un chat sain. De fait, le virus se transmettant quasiment uniquement par une morsure profonde, il est tout à fait possible de faire cohabiter un chat ayant le FIV et un chat ne l’ayant pas.  Pour éviter tout problème le mieux est de stériliser les chats malades. Pour rassurer tout le monde il est possible de faire un dépistage directement chez le vétérinaire, cela vous permettra de vous enlever tout les doutes possible. 

La seule chose que vous pouvez faire c’est de soigner les différentes maladies opportunistes que votre chat va contracter. Malheureusement, une fois que la maladie est active, il risque de tomber malade très souvent, et c’est pour cela que son pronostic vital sera assez vite engagé. 

 

Vivre avec un chat atteint du FIV

Il est tout à fait possible de vivre avec chat atteint du FIV, même si il faut limiter les contacts entre un chat malade et un chat sain ils peuvent tout de même cohabiter. La plupart du temps, un chat ne sait même pas qu’il a contracté le FIV, il ne faut donc pas le considérer différent par rapport aux autres chats. Il a les mêmes besoins que les autres chats. Le FIV n’étant pas une maladie, il faut se dire que nous avons un chat comme les autres !